La transmission, catalyseur d’un projet de long terme ?

Family & Co – Publié le 28/05/2019

L’Université du Mans a inauguré sa chaire Gouvernance et RSE au cours d’une soirée à la CCI du Mans, co-organisée par le TransmissionLab dont le thème était : « la transmission au service d’un projet de long terme ». Nous y avons contribué, avec Fidal, aux côtés de chefs d’entreprise.

Qui dit long terme dit transmission : en effet, en reprenant ou en créant une entreprise, vous dirigeants avez pris rendez-vous avec la transmission.

Autant la préparer…

Les transmissions subies, malheureusement encore majoritaires en nombre, sont périlleuses pour les entreprises, chères en fiscalité, parfois problématiques en termes relationnels dans les familles… et peuvent donc sérieusement mettre en jeu la pérennité du projet.

La transmission, un projet d’actionnaire à structurer

La réflexion commence avec la question suivante : quel projet souhaitez-vous écrire, quel sillon souhaitez-vous creuser :

  • pour vous-même?
  • pour l’entreprise et ses parties prenantes au premier rang desquels les salariés?
  • pour … et AVEC vos enfants?

Avec vos enfants, puisqu’en effet, de toutes façons, vous allez transmettre quelque chose à vos enfants (l’entreprise, le fruit de sa cession…) : c’est pourquoi il apparaît important d’en parler avec eux dès que c’est pertinent pour prendre en compte leurs aspirations dans le projet, et in fine co-écrire le projet fédérateur de long terme.

Transmission et projet long terme - Point de vue de Family & Co

Attention cependant à ne pas en parler trop tôt : notre témoin Anita Cosme (ex-CEO de COSME) a insisté sur ce point en détaillant un faux départ dans la réflexion avec les enfants, puis un re-départ finalement vers une transmission intra-familiale.

Dans ces échanges doit se préciser le projet répondant aux questions suivantes : un projet au service de quelle vision ? Au nom de quelles valeurs ? Pour quels objectifs, financiers ou d’impact positif sur l’environnement de l’entreprise?

C’est ce cadre de réflexion et les réponses apportées qui permettront ensuite de prendre les bonnes décisions d’organisation de la transmission (avec la question du rôle de chacun au service du projet).

Une nouvelle question apparaît alors : comment coordonner transmission des savoir-faire, du capital et du pouvoir?

Cette coordination est un enjeu clé, piloté tout en assurant toujours le bon développement de l’entreprise, dont la bonne santé financière reste la priorité, sans laquelle rien d’autre n’est possible.

Une gouvernance de transmission

Une gouvernance structurée de l’entreprise aura une forte valeur ajoutée dans ce contexte, ainsi que l’a présenté Jean-François Yerle du cabinet Fidal. La famille doit s’organiser avec ses conseils et les salariés pour avoir les bons débats, prendre les bonnes décisions, avoir les bonnes « cordes de rappel » aux bons niveaux dans l’organisation (gouvernance et direction de l’entreprise), que ce soit sur des sujets de valeurs et de sens, de performance, de calendrier ou de structuration financière ou juridique.

Dès lors, comment ouvrir la réflexion sur la transmission ? Et ne s’interdire aucun scénario ? Pour répondre, citons le mot de la fin de notre témoin Emmanuel Vasseneix, Président de LSDH : cette réflexion passe par l’ouverture et le partage, avec les familiaux, avec les salariés, et par le partage d’expérience avec des pairs, des conseils et d’autres familles déjà passées par là !

Pierre-Emmanuel Costeux Fondateur et Gérant Family_Co

LAURENT ALLARD

Co-associé & co-gérant